Ce qui n’est pas donné est perdu

Ce qui n’est pas donné est perdu
Oui, sa vie, Jésus la donne. Depuis quelques heures, il n’a fait que ça. « Voici mon corps, prenez et mangez. Voici mon sang, prenez et buvez, » dit-il à la table eucharistique. Au pied de la croix, il voit sa mère et près d’elle le disciple bien-aimé : alors, il les donne l’un à l’autre. « Femme, voici ton fils. » « Voici ta mère. » Enfin, il ne reste que son souffle : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit, » dit-il en expirant. Et tout est achevé, tout est accompli. Continuer la lecture
Continuer la lecture...

Voyez mes mains et mes pieds !

Voyez mes mains et mes pieds !
« Saisis de frayeur et de crainte, les disciples croyaient voir un esprit ! » Si l’évangéliste Luc a retenu cette réaction des premiers témoins, c’est pour souligner que le Ressuscité n’est pas un fantôme, un esprit qui viendrait hanter nos nuits et effrayer les hommes ! Le Ressuscité est bel et bien Jésus de Nazareth dont les pieds ont foulé les routes de Palestine, dont les mains ont relevé les malades et touché les lépreux. L’évangile de ce dimanche insiste fortement là-dessus ! « Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ! » Les mains et les pieds portent encore la marque des clous : le Ressuscité est le Crucifié. « Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. » La résurrection ne vient pas annuler l’incarnation. Le Fils de Dieu s’est fait homme dans le sein de la Vierge Marie, et il est homme pour l’éternité ! Continuer la lecture
Continuer la lecture...

Jésus touché !

Jésus touché !
Thomas veut bien croire, mais il met des conditions : il veut voir, lui aussi. Et il va encore plus loin : il ne veut pas seulement voir, mais toucher les plaies et même enfoncer son doigt dans les plaies des mains, et sa main dans le côté transpercé. Drôles de conditions, pensez-vous peut-être en vous-mêmes. Pourtant, quand on parcourt les évangiles, on rencontre beaucoup de gens qui veulent toucher Jésus, en particulier les malades. « On le priait de les laisser toucher la frange de son manteau et tous ceux qui touchèrent furent guéris. » (Mt 14, 36) Continuer la lecture
Continuer la lecture...